oeuvres   |   2016-2017   |   notes écrites   |   Expositions   |   Me contacter

notes écrites > mémoire de maîtrise > IIII ) Apesanteur et Cybernétique : les reseaux informatiques >

Nirvanet

Il existe un site sur Internet , qui est peut-être en mesure de justifier et de synthétiser une telle reflexion et vision du monde (dans sa dimension encore de prototype non véritablement réalisée ) , et de faire prendre en considération une culture singuliêre de conception des langages , réellement émergeante dans les réseaux .Ceci d’autant plus qu’il se voit assez fortement plébiscité .Il s’agit de Nirvanet , que l’on peut joindre à l’adresse suivante :HTTP ://www.nirvanet.com/home/frames-fr.html.C’est un site qui n’hésite pas ainsi de mettre sur le même plan , le même tableau d’étude , les nouveaux moyens de communications et les langages artistiques les plus modernes , comme la téléconférence, la musique en temps réel et des shows programmés représentatifs de la télévision de demain, des Cyber-théatres, avec les penseurs scientifiques contemporains prônant une (possible) nouvelle façon de considérer la science .Qui plus est avec bien sûr la relation três prononcée à la cosmologie , qui comme je l’ai déjà dit , a trouvé un terrain d’accueil presque naturel sur Internet .Mais surtout , n’hésitant pas à faire référence -pour lier et rendre dynamique , unir leur réflexion -aux cultures anciennes ,surtout quand elles touchent justement à cette notion de cosmologie :une partie logique d’un des bras du site étant mkdzk ,qui relie sans ambiguà¯té possible , les théories les plus osées de la cosmologie scientifique moderne , à celles des conceptions qui ne le sont pas moins des cosmologies hindoues , chinoises ou autres ,dans une conception esthétique et artistique prononcée . Il est ainsi possible dans les liens qui composent ce site ,de trouver la trace du Mahabharatta comme source importante d’une réflexion un peu curieuse sur les machines volantes dans l’histoire de l’humanité .

Voici une tentative de mise à jour de sa structure :la premiêre page du site internet est constituée évidement de liens qui ouvrent sur les principales catégories et thêmes proposés.Les premiers sont classiques , en proposant des nouvelles récentes puis une mailing list ,qui est une façon écrite de se présenter à eux .

player est un lien qui mêne à un systême de visualisation ,qui permet de voir de petites vidéos d’artistes accompagnées de musique .

Live ouvre quant à lui sur une fenêtre où grâce à la technologie Real Audio vidéo il est possible de visualiser des spectacles autant théâtraux , cinématographiques ,que musicaux , en temps (supposé) réel ;la fenêtre de visualisation se nommant MainTheater .

"Welcome.You just landed on our Brussels CyberTheatre.The 500 capacity crowd physical space where Nirvanet experiments its (not so) virtual vision of the futur of webcasting.Clicking a Real Player link will launch a new window and connect you to live sound&video mixing .We play music 24h/24-electronic , dub, house,hyperjazz concerts and performances at least three times a week",

est le message par lequel nous sommes accueillis dans la fenêtre .Déjà le lien entre cultures artistiques et perception de l’espace astronomique devient évident avec la programmation de spectacles tenant de ce domaine .

nirvanetnotv : qui se revêle être un bref aperçu d’une forme de télévision de demain .

Hacktive : Encore appelé Cybergate , est une référence à la culture "Underground" d’Internet , vue sous le regard particulier des "hackers ", où l’ordre mondial serait imparfait et incontrôlable dans ses plus grandes lignes ; mais aussi un lieu de découvertes ,de véritables penseurs des temps modernes .Il s’agit en fait d’un espace de hasard ,car on ne sait pas où l’opérateur nous envoie .

Zen planet : représente justement le centre principal de rencontre de la culture scientifique astronomique avec l’histoire ancienne des cultures .Il se présente également comme une source de liens mis en rapports :

Imagia ouvre sur une petite bibliothêque de quatre images ethnographiques et culturelles ,renvoyant à des liens plus larges .

cosmo quant à lui porte essentiellement sur l’astronomie et la cosmologie avec ses approches modernes , de considération d’un espace inter-galactique vivant et autonome dans sa génération ,et de théories non encore reconnues ou prouvées .(Elizabeth Sahtouris étant mise en honneur , lorsque j’écris ces lignes ;sa forme de pensée , qui attribue à l’univers dans son ensemble un pouvoir d’autopoà¯ese ,justifiant certainement de sa position dans le site .)

écho gaia est lié relativement à Cosmo , ne serait-ce que par la présence encore d’Elizabeth Sathouris comme principal exemple , d’une vision de la terre semblable à celle évoquée ci dessus ,pour une forme d’écologie .

Voyage correspond en partie avec Haktive cité plus haut , dans le sens où il serait en mesure de nous mener vers des horizons inconnus de reflexion ;"Take me Somewhere" est leur "mot de passe ". En somme cela correspond à une forme de tourisme un peu élaboré ,qui nous méneraient vers des univers singuliers et inconnus .

ressources apparait être une reprise des deux thêmes précédents ,mais sous un jour plus intellectuel :Cosmo , et Gaiasphere étant lu en parallêle ,vis à vis d’articles d’opinions .De plus comme son nom l’indique il s’agit d’une véritable base de données .

EP est une bibliothêque d’images un peu psychédéliques .

mkdzk enfin est un site qui porte l’esthétisme particulier du monde que constitue les sites gravitant autour de Nirvanet ,à son apogée actuelle ;un site ou un groupe de sites , encore , il est difficile de savoir .Il semblerait qu’il s’agisse plutôt d’une organisation .Mais son principal but recherché semble de vouloir générer la symbiose entre les visions astronomiques ,cosmologiques contemporaines et la vision des peuples primitifs , dans une vision unifiée où la dimension artistique et phénoménologique auraient une grande importance .La dimension esthétique se révêle un peu prenante et le moule qu’il tente de constituer entre ces différents domaines peut s’avérer non justement formé (quoi qu’il semble difficile de dire sur quelle critêre je me base pour dire cela) ;parfois présenter des signes d’un certain mauvais goût , mais la tentative effectuée vaut certainement le déplacement :le site est hautement graphique et certains artistes , présents pour donner une vision de leur esthétique ,peuvent être considérés comme assez remarquables .De par leur art , il s’approche relativement prês de la vision cosmologique Hindoue et - ou Chinoise, telle que l’on peut le connaître dans les salles du fond du musée asiatique de Paris (musée Guimet ) .(Voir le document intitulé Greenman ,ci-joint dans ce chapitre .)

Les liens qu’ils proposent offrent également une panoplie de sites se référant directement à ce mode de pensée , ou à des modes de pensées analogues .

Pour en revenir à l’organisation du site à proprement parler de Nirvanet ,il faut noter également la présence de

Suprasonic ,qui est un lien uniquement ouvert à la musique éléctronique en "live ".

Enfin , il faut mentionner le mystérieux cyber-théatre (je n’ai jamais pu visualiser qu’une page sans presque rien dessus) qui semble promettre une ouverture sur les innovations de la réalité virtuelle en réseau ,quand cela sera véritablement possible .C’est à ce niveau certainement que dans l’avenir j’imagine, Nirvanet trouvera son centre de gravité et la justification de sa démarche :espace catalyste et théâtral,réel ,de tentative de mise en application des espoirs de commutation spirituel et physique des corps dans l’espace que font naître les réseaux .

Nirvanet se revêle donc certainement un exemple de site qui tente d’intégrer dynamiquement et esthétiquement parlant les avancées de la science et de la technologie moderne ,les cultures passées hautement spirituelles ,et les médias aux langages modernes ,où l’art et la phénoménologie auraient une grande place .Même si cela ressemble plus encore ,à une ébauche qu’à une oeuvre (au sens large) mature .

Vision d’un art futur où c’est l’entité de l’être humain , d’une nation , d’une civilisation qui deviendrait le corps médiatique de son essence spirituelle ?


Dans la rubrique

+ 1) Le Mahabharata
+ 2) Du Mahabharata à la cyber-culture
+ 3) Nirvanet
+ 4 ) brain opera
+ 5) Les langages vrml (virtual reality modeling language) et Java.