oeuvres   |   2016-2017   |   notes écrites   |   Expositions   |   Me contacter

notes écrites > mémoire de maîtrise > IIII ) Apesanteur et Cybernétique : les reseaux informatiques >

Les langages vrml (virtual reality modeling language) et Java.

Maintenant qu’avec l’étude de Nirvanet et Brain Opera ,ma reflexion est passée de plein pied dans les réseaux informatiques ,il me semble logique de continuer mon étude par une approche des langages , qui dans ce média moderne , deviennent des standards pour la réalisation de projets hypermédia, le langage vrml et le langage java .Le langage Vrml est un langage au format texte qui s’emboaîte actuellement la plupart du temps dans un script html ,(mais aussi java et javascript, en inter-relation)qui permet la réalisation de mondes en trois dimensions ,animées , interactifs et-depuis la spécification VRML 2.0 -multi-utilisateurs .Il est possible de se déplacer dans les mondes construits par son intermédiaire , comme on se déplacerait dans la réalité (ou plus précisément comme dans un jeu vidéo), en tournant autour des objets , en les manipulant ...etc . Qui plus est il est possible ,grâce à un moyen de calcul de l’entrée , de la sortie , puis de la position d’un avatar ,de rencontrer au travers de ce monde d’autres personnes ,qui s’y sont branchés .(Multi-utilisateurs).Permetant ainsi des mondes évolués de "chat-Room" ,de discussions et rencontres et manifestation virtuelles .Le langage vrml est en ceci extraordinaire qu’il est construit autour de la notion de noeuds ,(presques vides ,en dehors des quelques facettes de chaques formes , presques possibles à compter) à partir desquelles il est possible de venir brancher potentiellement n’importe quels médias ou langages ;des images (essentiellement au format gif et jpeg),des sons , de la vidéo , et tout en fait ce qui pourrait émerger dans l’avenir .Ne serait-ce que par ces caractéristiques , ce nouveau langage , três ouvert ,s’avêre totalement correspondre aux réseaux informatiques , et peut générer des projets de développement multimédia et hypermédia tout à fait remarquables .Même si le fait que le langage soit três récent empêche de pouvoir en citer précisément .Cependant de grands projets de communautés virtuelles, développés principalement en vrml ,sont déjà en route ,et se développent plus rapidement que n’importe quels autres .The Palace ,Black Sun interactive , Le nouveau Monde de Canal + , sont autant de projets de reconstruction de véritables villes habitées par des centaines ,voire des milliers de personnes .(C’est-à -dire qu’ils ont une maison à eux faites de quelques "vertices"(de facettes) et d’images , puis de sons , qu’il existe de faux espaces verts, de la musique ,et que l’on peut discuter en se connectant à un autre avatar , avec ses concitoyens .Des attractions animées commencent même à apparaître .Nous sommes dans ces univers ,déjà três loin de la simple forme en trois dimension que l’on pouvait consulter il y a seulement quelques mois .Le langage vrml est maintenant profondément un langage de la navigation et de l’interaction .Les effets graphiques sont probants et la navigation de plus en plus crédible ,ceci malgré la faiblesse de la bande passante (niveau de débit et d’échanges de données autorisés entre les différents ordinateurs) ; grâce notamment à des techniques avancées et au point de partages de données , de minimisation et de parcellisation (avec des méthodes appelées Bildboard , Use )des tailles de fichiers , ainsi que de la technique du Prototyping (qui permet ni plus ni moins de créer à partir d’une seule forme , animée et aux noeuds surchargés de sons et d’ images ,des univers entiers apparemment différents ;ainsi nous avons l’impression de circuler dans de três vastes mondes ,avec d’innombrables maisons et jardins ,alors qu’il n’y a , en fait en réalité , qu’une ou deux formes ,potentiellement réexploitables jusqu’à une (petite) forme d’infini(il y a toujours des limites , que je suis prêt de franchir dans mon propre projet ),avec uniquement de petites transformations qui font que nous les pensons différentes .

Ce systême de prototyping, qui permet la création de données différentes à partir d’une seule forme ,que l’on implémente , pour la partager grâce à la vitesse de la lumiêre dans un monde réutilisable (três différente de la simple copie en cela qu’elle est la même forme mise en translation ou en transformation,et également différente d’une simple fonction de procuration sans possibilité de reprise ),est à mon sens lorsqu’elle est mise en relation avec l’entité étrange qu’est le réseau informatique ,une véritable source de réflexion quand au fonctionnement de celui-ci , en relation avec les distances et le temps,et l’usage spirituel ,puis l’évolution hypermédia qui peut en découler :celle d’un champs éclairé par la lumiêre qui physiquement a tous le biens fondés de la commutation des espaces,de leur transmigration (dans ce sens où un corps peut être dans un autre ),et de leurs fortes différences et diversités à partir d’un schéma totalement identique ,non seulement d’apparence ni même de nature , mais d’essence .(c’est la même forme transposée par la lumiêre !) ;ceci peut-être rejoignant le vecteur de la réflexion que je veux mener sur les nouveaux langages issus de la technologie , ceux-ci n’étant plus réellement possible d’être considéré séparément, étant donné que leur véritable et unique langage , et source de modélisation ,serait le mouvement de ce qu’anime la lumiêre .Langage moderne, qui ainsi physiquement , justifierait peut être en partie en lui même ,d’une métaphysique de la vie et de l’esprit que nos cultures ont toujours développés. . Mais le langage vrml , tant qu’on l’utilise tout seul sans se servir d’autres langages plus performants sur le plan de la maîtrise d’actions et d’événements , reste relativement pauvre en terme d’interactivité ( limitée à une action précise qui se répête à l’infini) .En fait vrml n’est pas vraiment un langage , mais plus un recepteur en trois dimensions des véritales langages de programmation ,seuls capables de générer des évênements et des interactions entre internautes véritablement intelligents . C’est ici donc que des langages comme Java et Javascript, puis vrml script ,tous nouveaux standards d’internet ,doivent prendre toute leur importance .Java ,qui a été inventé par Sun Microsystem par notamment James Gosling , était à l’origine déstiné à servir de langage de base aux produits ménagers , un langage de base qui serait en mesure d’être universel , pour que l’on puisse ainsi espérer commander à partir d’une même télécommande , machine à laver , micro-onde , télévision ...etc.Et c’est tout naturellement ,quand il a été conçu , que leurs ingénieurs se sont rendus compte qu’il conviendrait parfaitement pour devenir un standard sur internet , un standard qui serait en mesure de connecter les machines aux codes les plus diverses, "pc" avec "mac", "mac" avec "unix" ....etc .C’est ce qui advient actuellement . C’est , selon toute vraisemblance , à son niveau d’abstraction que java doit ses performances : en fait à sa capacité à interpréter ,et convertir les codes en standards .pour le reste il reprend des caractéristiques d’autres langages existant ; comme le C++,il est orienté objet , c’est à dire que l’on peut utiliser des classes écrites dans un but afin d’écrire autre chose :les différentes classes s’organisant en super-classes pour des "supers projets ",capables de s’imbriquer :le tout pouvant atteindre une "super" complexité ; en fait java est potentiellement (il est encore trop jeune pour en trouver) capable d’écrire des programmes aussi , si ce n’est plus, évolués que C++.Donc três convoitables pour des projets hypermédias . Ceci d’autant plus que ,dans l’optique d’une utilisation dans les réseaux , il se révêle être "multi-threading ".C’est à dire qu’il est capable de partager les données qu’il a à "construire ",(à calculer) , en autant de segments (valides) désirés , afin de permettre une meilleur répartition du calcul (pour qu’un projet , une action dans une application ne soit pas bloquée à cause d’un élément non calculée ),et une utilisation en parallêle . (Sur ce point je ne suis pas três sûr de moi quant à ce que ce soit réellement une spécificité de Java, (non en fait c’est bien un élément déjà existant , mais que Java exploite à fond) ;mais je sais par contre que les navigateurs ,tels que Netscape et Microsoft Internet Explorer sont Multi-thread grâce à Java, c’est à dire qu’ils ont une fonction qui permet de réutiliser une applet (un petit programme java),dirigeant une commande de duplication de la fenêtre de visualisation , et d’avoir devant son écran autant d’ouvertures potentielles ,-trois ,quatre,cinq,dix ,sur des sites internets différents ,et dont le calcul se fera simultanément ,à part.)En somme une sorte de divinité Hindou capable de ses bras radicelles ,de supporter maintes opérations à la fois, de la meilleure des façons .Et de supporter des utilisations en réseaux ,sur lesquelles de nombreuses personnes peuvent venir se connecter.Là est peut-être l’élément essentiel qui le différencie de ses petits frêres , javascript , vrmlscript , et j++, tous des scripts java : il est le seul capable de créer, de gérer de véritables bases de données intelligentes , exploitables , donc ,à distance . Mais Java a encore des défauts , qui naissent de ses qualités futures ; celui notamment de n’être qu’un langage interprété qui est encore loin d’avoir la rapidité d’autres langages . De plus ,malgré qu’il générât de relativement petits fichiers en terme de taille , sur internet cela demeure encore souvent trop , pour des applications vraiment intelligentes où l’on serait en mesure de l’utiliser massivement .Souvent les meilleures applications qui existent sur Internet , sont encore des applications écrites par des scientifiques , maîtrisant parfaitement la logique mathématique ;ce ne sont donc pas souvent des projets hypermédias à proprement parler ,mais des descriptions scientifiques de phénomênes bien réels ;un bon exemple étant les démonstrations qui sont faites -et même sous forme de jeux ,donc hypermédia tout de même-autour de l’expédition Pathfinder sur Mars,-projet dans lequel Java a réellement été utilisé .(En allant sur le site de Silicon Graphics International ,on accêde facilement à tous les projets de ce type , scientifiques et culturels . )

Si je parle de Java et d’internet , c’est non pas seulement parce que selon toute vraisemblance ils seront les pêres "médiatiques" de l’hypermédia du futur , mais bien aussi parce qu’ils sont à la base de mon projet , qui est de développer mon travail plastique sur un site internet ,qui emploie -principalement -ces deux langages .


Dans la rubrique

+ 1) Le Mahabharata
+ 2) Du Mahabharata à la cyber-culture
+ 3) Nirvanet
+ 4 ) brain opera
+ 5) Les langages vrml (virtual reality modeling language) et Java.